Netlinking

publié le 24 juin, 2015 par

15 commentaires

Netlinking. Voici un mot qui fait couler beaucoup d’encre ces derniers temps. Et pour cause, les professionnels du SEO sont divisés sur le sujet. Les interrogations autour du netlinking n’attendent pas de réponse nette et tranchée. Dans quelle mesure est-il réellement envisageable de faire du netlinking naturel, vis-à-vis des algorithmes de Google ? Quelles sont les clefs pour réussir sa campagne de linkbaiting, et aller chercher de nouveaux domaines référents ?

Eskimoz est parti à la pêche aux informations pour tenter de déminer le sujet, et d’apporter un maximum d’éléments de réponses. Pour ce faire, nous avons fait appel à un vaste échantillon de professionnels du secteur : rédacteurs web SEO et consultants SEO, afin de les interroger sur leur façon de travailler le netlinking.

Ces témoignages aident à se faire une bonne idée des critères qui permettent d’analyser un lien et de vérifier que celui-ci est naturel aux yeux de Google.

Découvrez ci-dessous l’envers du décor : les clefs pour une stratégie d’acquisition de liens réussie !

L’étude qui lève le voile sur le netlinking

Se lancer dans une campagne de netlinking n’a rien d’évident. Comment savoir quels types de liens, d’ancres et de domaines référents privilégier ? Tel est l’objectif de notre étude : faire un état des lieux des pratiques des professionnels du SEO, dans leurs stratégies de netlinking. Avec toujours l’idée en tête que celle-ci doit reposer sur des liens qui paraissent naturels, et donner des résultats durables.

Infographie-Netlinking-Linkbaiting-Eskimoz

Nous avons ainsi interrogé 100 professionnels. Nous leur avons demandé un maximum d’informations sur le dernier lien externe qu’ils avaient intégré à leurs contenus. Le tout sans dévoiler la nature de cette étude, afin d’éviter que cela influence les résultats.

En rassemblant ces informations, et leurs pratiques en matière de netlinking, nous avons ainsi pu obtenir un bon aperçu des différentes stratégies de linkbaiting. Mais aussi mettre le doigt sur les éléments clés qui permettent de définir l’aspect naturel d’un lien.

Vous être prêt ? Allons-y !

Infographie-Netlinking-Linkbaiting-Lien-Naturel-Ancre-Etude-SEO

Le netlinking en quelques chiffres

Commençons par rappeler que le netlinking est l’un des trois grands piliers du référencement naturel, avec les aspects techniques, et le contenu du site. Il s’agit donc d’un levier indispensable à n’importe quelle stratégie de référencement naturel.

Netlinking - Comment créer un lien externe naturel ?

Vous cherchez à optimiser votre netlinking ? Vous souhaitez que vos performances s’inscrivent dans la durée ? Il est essentiel, pour cela, d’appréhender les différents éléments qui influent sur vos performances en netlinking.

Voilà pourquoi nous avons cherché à mettre en lumière les différentes pratiques, ce qu’elles révèlent, et comment exploiter ces données pour optimiser votre stratégie de linkbuilding.

Quelques chiffres tout d’abord, viennent confirmer un certain nombre de principes clés du netlinking :

  • 83% d’ancres sont des ancres naturelles. Viennent ensuite 11% d’ancres optimisées et 6% d’ancres semi-optimisées.
  • 68% des liens redirigent vers des pages internes, contre 32% vers des pages d’accueil.
  • Seuls 6% des liens à des fins de netlinking sont en no-follow.
  • Le nom des marques concernées apparaît dans un peu plus de la moitié (56%) des ancres.
  • Au niveau du choix des sources, 91% d’entre elles sont des sources media.
  • En termes de longueur du texte : près de 8 textes sources sur 10 dépassent les 400 mots.

Netlinking : comment donner du sens à ces statistiques ?

Vous le savez sûrement, les liens qui semblent trop artificiels sont vus d’un très mauvais œil par Google. Mieux vaut donc, au contraire, faire profil bas et rester sous les radars. Le plus simple pour cela ? Suivre les différents conseils présentés dans l’infographie ci-dessus. En particulier, ne pointez que vers des sites de qualité.

Difficile de proposer une véritable recette du succès, mais celle-ci pourrait ressembler à cela : un maximum de régularité, un soupçon de discrétion, et des liens externes savoureux qui apportent une réelle plus-value aux lecteurs. Le netlinking est un travail de longue haleine, mais lorsqu’il est réalisé convenablement, finit toujours par payer. À force de régularité et de discrétion, la visibilité viendra : tout vient à point à qui sait attendre.

Netlinking - Rédaction web contenu optimisé SEO

Si l’on se penche sur les pratiques de linkbaiting à présent, là encore c’est la qualité qui prime. Vous serez plus susceptibles d’obtenir de nouveaux domaines référents, de façon naturelle, si vos contenus font plus de 400 mots (et idéalement plus de 600).

L’élément clé n’est pas la quantité, mais la qualité : un minimum de mots est nécessaire pour apporter de l’information intéressante, pertinente et percutante à l’internaute. En agrémentant vos contenus d’images et de vidéos, vous augmenterez également vos chances de réussir votre linkbaiting.

La recette d’une stratégie de netlinking réussie ?

Peut-être avez-vous entendu parler de Trust Flow, de Citation Flow, ou de Page Rank. Peut-être même basez-vous tous vous efforts sur ces différents indicateurs. Seulement voilà, s’ils donnent, justement, une indication, ils ne suffisent en aucun cas à juger de la qualité d’un site.

Infographie Netlinking - Statistiques relatives au Linkbaiting !

Le nombre de domaines référents n’est pas non plus un indicateur fiable. Mieux vaut au contraire un backlink d’un site modeste qui apporte une réelle valeur ajoutée à l’internaute, que d’un mastodonte dont la qualité des contenus est plus discutable.

Il est d’ailleurs naturel qu’un site n’ait pas que des domaines référents puissants, et que la qualité de ceux-ci varie. N’est-ce pas, précisément, un gage de naturel ? Rappelons également que les liens entrants ont également vocation à vous apporter du trafic. Dans cette optique, mieux vaut un lien sur un petit site, qui enregistre de nombreux clics, qu’un lien sur un site important sur lequel personne ne clique.

Enfin, privilégier des sites plus jeunes mais de qualité est une stratégie judicieuse à long terme. Ces sites seront amenés à se développer, à obtenir toujours plus de trafic, toujours plus d’autorité, au fil des mois. Comme le bon vin, votre lien entrant se bonifiera avec le temps.

En conclusion, chez Eskimoz, nous pensons que la qualité d’un site ne peut être appréciée que par un œil humain averti. Dans nos stratégies de netlinking, la qualité est notre priorité n°1. Notre recette ?

  • Un contenu excellent, bien écrit, agréable à lire, riche et pertinent ;
  • Une expérience utilisateur plaisante, avec une interface et un design travaillés, modernes ;
  • Un contenu renouvelé régulièrement, mis à jour ;
  • Eviter les annuaires de liens et les sites satellites, pour privilégier du netlinking propre.

Qu’est-ce qu’une bonne stratégie de netlinking ?

Que faut-il retenir de cette vaste enquête sur les pratiques de netlinking ? D’abord et avant tout que le principal mot d’ordre, en matière de SEO, reste la discrétion. Travaillez dans l’ombre, régulièrement, en respectant les critères évoqués ci-dessus. Variez les sources thématiques, mettez-vous en quête de liens que vos concurrents n’ont pas : vous serez sur la bonne voie !

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez laisser un commentaire ou nous suivre sur Facebook ou nous suivre sur Twitter.

Cet article a été posté dans Référencement naturel et taggué Étiquettes : , , , , , , , , , . Ajoutez le lien permanent à vos favoris.

Vous souhaitez en savoir plus sur la mise en place d'une stratégie d'Inboung Marketing ?

N'hésitez pas à nous contacter dès à présent !

15 réponses pour "Netlinking"

  • Avatar David dit :

    Bonjour !

    1) C’est élégamment réalisé !
    2) C’est intéressant de voir de manière agrégé, ce qu’est un lien naturel.

    A titre perso, je retiens

    – que la source doit être assez qualitative (contenu long, avec du chiffre et imagé)
    – qu’il vaut mieux viser des blogueurs 🙂
    – qu’une ancre doit être naturelle !

    Il y a un point sur lequel je voudrais réagir : le premier = « Vous allez à l’information » qui semble être la principale origine d’un backlink (80%).

    Mes meilleurs BL ont tous été « provoqués » par contact direct (mail, tél, newsletter). Si vous voulez des backlinks, faites en sorte qu’on vous trouve. J’utilise aussi beaucoup de la pub payante (twitter et youtube, notamment) pour faire découvrir aux gens mon contenu, sous réserve qu’il mérite leur intérêt. Les budgets que je positionne sont de l’ordre de 400 à 500€ pour un article tel que mon guide sur le seo de Prestashop, qui m’a apporté 4 ou 5 backlinks ultra qualitatifs (et une poignée de clients).

    Les blogueurs pros disent souvent que pour une heure de rédaction, il faut une heure de promotion. C’est sûrement un bon conseil !

    • Avatar benjamin dit :

      Merci pour cette infographie forte intéressante.

      On voit bien ici que la tendance c’est le contenu et c’est une bonne chose !!
      Du coup je préconise bien souvent au site e-commerce de passer sur un modèle un peu hybride.

      Après tout un E-commerce peut très bien prendre aussi le rôle d’un site de contenu à condition d’être bien pensé. (Ligne éditoriale, intérêt du contenu etc…)

      Il serait sympa de voir une petite étude entre e-commerce pur et e-commerce avec contenu ^^.

  • Etude très pertinente qui rentre dans la mécanique de la création de lien.

  • Avatar Gorzcore dit :

    Il n’y a pas de secret la qualité du contenu est roi !

  • Avatar Sébastien dit :

    Infographie très claire et précise, qui va à l’essentiel. Le plus important est réellement de prendre son temps dans sa stratégie de linking en privilégiant uniquement les sites de qualité et des ancres naturelles « pertinentes ». N’oublions pas l’aspect logique qui s’applique à l’ensemble du référencement naturel au détriment de la « technique » et du nombre !

  • Bonjour l’équipe Eskimoz,

    Pouvez nous nous en dire un peu plus sur les 100 personnes interrogées dans cette étude ? Comment les avez-vous sélectionnées ? (sans dévoiler de noms)

    Parlons nous bien des liens publiés sur des forums, blogs, commentaires ou les liens publiés sur des réseaux sociaux sont aussi considérés comme du netlinking dans cette étude ?

    Très belle infographie en tout cas 🙂

    • Bonjour Vincent,

      Tout d’abord, merci de l’intérêt que vous nous témoignez.

      Les personnes interrogées sont des proches, collègues et partenaires tous spécialisés dans des métiers du web. Habitués à écrire sur la toile, ils maîtrisent donc parfaitement les principaux codes de la rédaction web.

      Les liens dont nous parlons sont uniquement des liens intégrés au sein d’un contenu riche, donc uniquement des articles (souvent de fond).

      Les liens forums, blogs, commentaires et les liens réseaux sociaux ne font donc pas partie de l’étude.

      J’espère avoir bien répondu à vos questions.

      Bonne journée 😉

  • Avatar Laurent Morat dit :

    Je retiens que dans 82 % des cas il faut aller chercher le lien et donc sélectionner les sites en fonction de la thématique et de la qualité de la page (et du site). Cette infographie constitue une excellente grille de critères.

  • Avatar Arnould dit :

    Infographie très intéressante, merci beaucoup pour la 4 (données chiffrées) je n’y aurais jamais pensé.

  • Avatar Yoann Uzan dit :

    Données chiffrées particulièrement intéressantes ! Merci pour toutes ces informations 🙂

  • Avatar Antoine dit :

    Vraiment très intéressante cette étude. On retient la grande force du linkbaiting : obtenir du lien sur des pages internes du site Web avec en plus des ancres sémantiques, c’est la modernité sur du long terme !

  • Avatar Efke dit :

    C’est pas mal et plutôt rare de pouvoir visualiser la ligne médiane de ce qui se fait.
    Et comme dit précédemment, sans contenu qualitatif les BL … et inversement aussi : du bon contenu, ce n’est pas toujours suffisant.

  • Avatar Valentin dit :

    Infographie très intéressante, merci beaucoup Eskimoz!

  • Avatar Michael Turcan dit :

    Bonjour et merci pour ces infos !
    Effectivement, données chiffrées et infographies sont très souvent citées et donc sources de backlinks ! ?
    Bonne continuation à vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *